Tout sur l'A.

< Retour

Les revenus des professionnels de la culture

Publié le lundi 27 juillet 2015
Catégorie : Nationale
Une étude s'intéresse aux revenus d'activité et au niveau de vie des professionnels de la culture. Son auteur : Marie Gouyon.

Basée sur l’exploitation de plusieurs éditions de l’enquête Revenus fiscaux et sociaux (INSEE), cette étude révèle qu'en France, 2,2 % des actifs exercent une profession culturelle.
>>> Télécharger l'étude Revenus d'activité et niveaux de vie des professionnels de la culture

Qu'ils soient artistes ou techniciens, professeurs ou artisans -et parfois un peu de tout en même temps- ces professionnels de la culture tirent leur revenus d'une ou plusieurs activités (salariées ou non) et de revenus de remplacement (chômage, voire retraite).

Des revenus en dessous de la moyenne

Les professionnels de la culture ont perçu en moyenne 26 000€ / an de revenus d'activités entre 2005 et 2012. On parle ici d'un chiffre 6 % au dessus de la moyenne de l'ensemble des actifs. Cependant, les conditions de l'emploi culturel restent très différentes des autres secteurs : notamment sur des points comme la qualification, la régularité et le temps de travail... L'avantage des actifs culturels s'effondre lorsque la comparaison est effectuée à caractéristiques égales : les professionnels de la culture ont en réalité un revenu d'activité inférieur de 26 % à ceux des autres actifs.

Des inégalités femmes / hommes encore ancrées
Dans le secteur culturel, les femmes perçoivent des revenus inférieurs de 19 % par rapport aux hommes.
Parmi les professions où l'écart se creuse le plus : les architectes (27%) et les métiers de l'art (40%). Ce chiffre prend place dans un contexte où au sein de l'ensemble des actifs (tous secteurs confondus), les femmes touchent en moyenne des revenus inférieurs de 29 % à ceux des hommes.

>>> Pour aller plus loin :
Consulter le rapport de l'Observatoire de l'égalité entre femmes et hommes dans la culture et la communication 2014


Thèmes associés :
< Retour